Ryadh Sallem



On l’appelle « le Champion humaniste » et pour cause, non seulement il a réussi à faire de son handicap un atout, mais il a également prouvé au monde entier que l’on peut être multi-champion, multi-actif et multi-engagé quel que soit notre état ou notre handicap. Il est l’incarnation de l’adage « quand on veut, on peut ! ». En fauteuil comme debout, sa présence physique et personnelle est exceptionnelle. Il est né sans jambes ni mains. Un handicap causé par la prise de Thalidomide par sa mère alors enceinte de lui. Il affirme sans ciller « Aujourd’hui, une échographie aurait décidé de mon destin, je ne serais pas né. Mais les humains peuvent inverser les choses, devenir maîtres de leur avenir ».

Durant son enfance, qu’il a passé dans un centre de rééducation fonctionnelle, Ryadh a été opéré à de multiples reprises. Face à son tempérament dynamique et rebelle, ses éducateurs lui proposent de canaliser son énergie dans le sport. « Cela m’a sauvé ! Ma compétence sportive m’a permis de sortir de l’hôpital, de prendre mon indépendance. ». Après la natation, Ryadh teste tous les sports. Mais celui qui l’attire le plus, c’est le basket. Un sport impossible à pratiquer sans les mains. Qu’à cela ne tienne ! Il emprunte aux jongleurs leur technique pour manier la balle sans mains. Son adresse et sa vélocité le mèneront jusqu’à l’équipe de France à l’âge de 18 ans. Aujourd’hui, il est Champion aux jeux paralympique dans plusieurs disciplines. Champion du monde de natation, de basket et de rugby fauteuil, il est également membre du Comité Olympique Paris Ile de France 2024.

Le public buvait ses paroles dans la salle. Il animait une conférence organisée par le Crédit Agricole, un des clients de l’agence Kayak. J’ai savouré chacune de ses « leçons de vie ». Si je ne devais en retenir qu’une, ce serait celle-ci : La clé pour bien vivre avec les autres est de s’accepter soi-même, comme on est !

2020 © Habib Oualidi by Kayak Communication