Jacques Salomé



Ce salon du livre de Bruxelles de mars 2017 me semblait particulièrement animé. Il y avait une tripotée d’écrivains célèbres qui dédicaçaient à tout va leur dernier roman ou le best-seller qui les a propulsés au sommet. C’était la première fois que je découvrais ce salon, en tant qu’auteur, suite à la publication de mon livre « Kayak mon amour ». J’en ai alors profité pour aller à la rencontre de plusieurs écrivains dont je connaissais déjà quelques œuvres.

La rencontre avec Jacques Salomé est certainement celle qui m’a le plus marquée. Son sourire était engageant. A l’image de ses textes, il dégageait une certaine zénitude et un plaisir simple à être là, au milieu de sa communauté de fans et de lecteurs qui défilaient devant son comptoir. Il faut dire que la liste de ses publications est impressionnante. Plus de cinquante ouvrages qui retracent à la fois ses pensées, mais aussi sa carrière d’auteur et de psychosociologue.

Quand on rencontre le personnage, on comprend à quel point ses ouvrages lui ressemblent. Vu ma passion pour la communication, les relations humaines et le développement personnel, j’ai toujours été interpelé par les titres qu’il semblait choisir soigneusement pour ses oeuvres. « Heureux qui communique », « T’es toi quand tu parles », « Pour ne plus vivre sur la planète taire », « Le Courage d’être soi », « Si je m’écoutais, je m’entendrais », « Et si nous inventions notre vie », « J’ai encore quelques certitudes ». Dès lors, on comprend le parcours de cet auteur d’exception dont les livres expriment toute la révolte du jeune timide qu’il était. Ce jour, il était là, à 82 ans, plus rien à prouver, juste le plaisir de rencontrer des gens et de leur dire à quel point il les aime. Merci Jacques et au plaisir de lire votre prochain ouvrage.

2020 © Habib Oualidi by Kayak Communication